Témoignages

La bonne plateforme

Mise en ligne 04/02/2019

Comment contourner la difficulté qui consiste à être handicapé et être recruté ? Ilan estime que la technologie internet l’a aidé à s’insérer dans le marché du travail et il le démontre.

Ilan, handicapé de naissance, travaille dans le numérique et il a envie de le faire savoir ! « J’entends beaucoup de témoignages de personnes handicapées et j’ai souvent l’impression qu’on s’apitoie sur leur sort. Je voulais partager à mon tour la façon dont j’ai contourné la difficulté à trouver du travail en me tournant vers internet. » Ilan, qui a souffert d’asphyxie néonatale, a conservé des lésions cérébrales qui provoquent notamment des tremblements de la main. « Je parle aussi de façon un peu « spéciale » et je ressens des difficultés quand je marche. Mais, surtout, mes gestes manquent de précision et j’ai du mal à écrire. » Conscient que ces handicaps l’exposent à une discrimination que l’on déplore tous les jours sur le marché de l’emploi des travailleurs handicapés, il a proposé sa candidature au site web de conception graphique australien, Canva. « Car, sur internet, on est super tranquille. On n’a pas à se montrer, on n’a pas à se déplacer. C’est parfait pour moi qui ne peux conduire. J’habite la campagne avec ma compagne et je peux difficilement me rendre à des entretiens d’embauche. »

Sur le tas
Ilan est né à Milan en Italie. A 12 ans, il suit sa mère qui a divorcé et souhaite se rapprocher de sa famille en France. « J’ai été scolarisé en école privée jusqu’au bac français. Puis j’ai travaillé dans le secteur associatif et dans le textile. Je me suis occupé de la partie administrative d’une structure qui achetait du lin. » Sans diplôme. « C’est un ami de mon père qui m’a embauché.» Puis, il y a 5 ans, Ilan part vivre en Bretagne. Il fait les marchés, vend des tissus, mais n’arrive pas à les couper tout seul. « Il fallait vraiment que je trouve du travail ! » Durant une année, il cherche. Comme il parle le français, l’italien et l’anglais, il décide de se lancer dans la traduction et rejoint une plateforme de travailleurs freelance sur internet qui le met en relation avec des clients potentiels. « J’ai rempli mon profil et j’ai parfois bossé pour rien : 0,01 centime le mot traduit ! » Mais il accumule les contacts jusqu’au jour où quelqu’un l’a recruté pour faire du référencement. C’était Canva. « Je contacte des entreprises pour créer des liens entre le site de Canva et celui d’autres structures afin d’améliorer la visibilité et ce qu’on appelle le « référencement » de nos sites. » Le moteur de recherche Google valorise en effet ces liens entre sites web. « J’ai eu un entretien par Skype avec une personne très sympa. Soit, elle n’a pas fait attention à mon handicap, soit elle s’en fichait. On m’a proposé un contrat australien. J’ai monté mon auto entreprise. » Ce fonctionnement a permis à Ilan de trouver d’autres contrats n’importe où. « Avec des Polonais ou des Anglais. J’ai élargi mon horizon. Bien sûr, ça n’est pas la sécurité de l’emploi, je dois tout le temps chercher d’autres partenariats, mais cela dure et je suis content. » Pragmatique, Ilan admet qu’il a appris sur le tas, « la première personne qui m’a embauché m’a montré comment faire au fur et à mesure. Internet, c’est pas compliqué. »

Netlinking
Le netlinking est une technique de référencement internet qui consiste à multiplier le nombre de liens hypertextes, ou « backlinks » pointant vers son site, rappelle le Journal du net. Ce sont ces liens bleutés sur lesquels on peut cliquer. Objectif de cette pratique : « améliorer la qualité du trafic et la popularité du site web dans le but d'obtenir un meilleur référencement naturel ». Selon e-marketing.fr, le but du référencement sur Google, l’un des moteurs de recherche le plus utilisé au monde, tout particulièrement en France, est d’améliorer le positionnement de ses pages sur ce moteur de recherche, attirer son public et l’amener à acheter ses prestations et accroître sa réputation sur la toile.

PLuton

Photo DR

// A LA UNE

Mise en ligne 22/07/2019

Amiante : nouveau non-lieu

// Tous les témoignages

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact