Actualités

AAH : augmentation et baisse

Mise en ligne 21/10/2019 Vos droits Handicap Santé

Le gouvernement a revalorisé comme prévu l’allocation aux adultes handicapés (AAH) mais a restreint son accès. Gagnants et perdants !

Revalorisé
Le décret officialisant la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), comme prévu, à 900 euros, au 1er novembre, comporte une surprise de taille ! Il modifie le calcul du plafond de ressources pour les bénéficiaires en couple (Art. D821-2 du code de la Sécurité sociale). Cet article dit : lorsque le demandeur est marié ou lié par un pacte civil de solidarité, et non séparé, ou qu'il vit en concubinage, le plafond mentionné au premier alinéa est majoré de 81 %.

Augmentation et baisse
Jusqu’ici, ce plafond était majoré de 89 %. Voir le décret. Ce qui fait craindre que moins de personnes en couple puissent bénéficier de l’AAH et de cette augmentation. Selon les associations, 80 000 allocataires ne pourront pas bénéficier de la revalorisation et 150 000 seulement partiellement.

Accès restreint
En novembre 2018, le gouvernement avait déjà abaissé ce plafond : il n’était plus doublé mais multiplié par 1,89. Le plafond de ressources était de 19 656 euros avant octobre 2018, il passe à 19 548 euros au 1er novembre 2019. Les ressources prises en compte sont l’ensemble des revenus nets de l’année N-2, c’est-à-dire l’année 2017 pour les demandes déposées en 2019.

Allocation aux adultes handicapés (AAH)
Pour rappel, l’AAH, est une aide financière qui permet d'assurer un minimum de ressources. Cette aide est attribuée sous réserve de respecter des critères d’incapacité, d'âge, de résidence et de ressources. Elle est accordée sur décision de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Son montant vient compléter les éventuelles autres ressources de la personne en situation de handicap. Consulter service-public.fr.

Revenu universel d'activité : inquiétudes
Par ailleurs, le comité d’entente des associations représentatives des personnes handicapées, un collectif de 55 associations défendant les droits des personnes handicapées dont la Fnath est membre, a rappelé son refus que l’allocation adulte handicapé soit intégrée dans le futur revenu universel d'activité (RUA), par crainte que son versement puisse être conditionné à l'exercice d'une activité.

PLuton
© brankospejs - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact