Actualités

Agefiph : concilier travail et cancer

Cette nouvelle publication « Concilier travail et cancer », réalisée par l’Agefiph, vise à donner des éléments de réflexion et des pistes d'innovation pour une meilleure qualité de vie au travail.

Agefiph
« Concilier travail et cancer », c’est le titre de la dernière brochure éditée par l’Agefiph. « Les cancers et plus largement les maladies invalidantes ont en commun notamment la prise en charge médicale longue, aléatoire, incluant l’alternance possible de périodes d’amélioration et de rechute ». Cela concernerait 4 millions de personnes dans notre pays.

Meilleure qualité de vie au travail
On se souvient que le 4 février dernier, journée internationale contre le cancer, le président de la République avait publiquement souhaité faciliter la réinsertion des malades après le cancer. Il présentait la nouvelle stratégie de lutte contre ce fléau du gouvernement.

Concilier travail et cancer
Cette nouvelle brochure réalisée dans le cadre de l'observatoire de l’emploi et du handicap de l'Agefiph, explore l’impact des maladies invalidantes, notamment des cancers, sur l’emploi. Ces maladies touchent en premier lieu les personnes. Elles ont des répercussions économiques, psychologiques et sur le statut social. Elles touchent également le milieu de travail. Les employeurs sont confrontés à la question du maintien dans l’emploi : « comment maintenir des compétences, conjuguer les objectifs de productivité et de délai… ? »

Eléments de réflexion
Elle aborde plusieurs thématiques :

  • améliorer l’accompagnement des salariés et salariées touchées par un cancer ;
  • travail et cancer du sein : innover dans les entreprises et les organisations ;
  • de la maladie du travail à la maladie au travail : une gestion Ressources humaines de proximité ;

Expérimentations
Enfin, la brochure propose des expérimentations dans deux entreprises différentes. La première, en Gironde, a pour objectif de proposer une immersion dans un cadre professionnel « bienveillant » pour retrouver confiance en soi, se sentir de nouveau utile, avec un accompagnement par les pairs dans un contexte de travail collectif, au cœur d’un atelier de valorisation artisanale… La seconde se situe dans la région de Lyon. Cette étude vise à identifier les conditions à réunir pour des parcours professionnels plus sécurisés, en associant les salariées touchées par le cancer et en prenant en compte les spécificités des TPE-PME en matière d’organisation du travail et de ressources humaines.

Pierre Luton
© Photographee.eu - stock.adobe.com

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 09/02/2021

Reconnaissance du covid long

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact