Vos droits

Revenu universel d’activité : non à l’intégration de l’allocation adulte handicapé

La consultation lancée par l’Etat montre que la majorité des personnes qui se sont exprimées est contre l’intégration de l’allocation adulte handicapée (AAH) dans le revenu universel d'activité (RUA).

Une majorité contre
La proposition d’intégrer l’allocation adulte handicapé (AAH) dans le futur revenu universel d’activité (RUA) n’a pas fait recette lors de la consultation citoyenne lancée par le gouvernement le 9 octobre dernier et clôturée le 21 novembre. Elle a recueilli 52 % de votes défavorables contre 39 % d’approbation. Le gouvernement parle de « réactions nuancées » dans son communiqué, mais cela semble assez clair.

Non à l'intégration de l'AAH dans le RUA
Ce refus est conforme à la prise de position du comité d’entente qui regroupe 55 associations dont la Fnath. Début octobre, ce dernier renouvelait son refus « de voir remis en cause les acquis fondamentaux de la loi de 1975 et de la loi handicap du 11 février 2005… L’AAH, perçue par plus d’un million de bénéficiaires, ne doit pas disparaître au profit d’un revenu universel d’activité, qui ignorera la spécificité du handicap et les réalités vécues par les personnes. »

Consultation
Mise en place le 9 octobre dernier, la consultation en ligne a mobilisé plus de 75 000 participants et a enregistré 10 000 propositions. Les résultats de cette consultation feront l’objet d’une synthèse rendue publique d’ici la fin de l’année, promet le gouvernement. Les participants ont indiqué, à 70 %, le souhait de voir « regrouper et harmoniser un maximum d’aides sociales » tout en exprimant des inquiétudes sur le risque d’une opportunité d’économies sur les aides sociales. 70 % des votants voudraient que les aides s’adressent également aux jeunes adultes. 78 % aimeraient que le RUA comprenne le minimum vieillesse.

Revenu universel d'activité (RUA)
Le RUA a pour but de fusionner le plus grand nombre d’aides sociales en une prestation unique qui s’adapte à la situation de son bénéficiaire. Il a pour but, comme l'indiquait la Rédaction d'A part entière en juin 2019, de proposer un système plus accessible et lisible, réduire le taux de non-recours et soutenir chaque bénéficiaire dans sa réinsertion et sa reprise d’une activité.  La concertation sur le revenu universel d’activité devrait aboutir à un rapport remis aux ministres en début d’année 2020, en vue d’un projet de loi présenté au Parlement en 2020.

Pluton
© Thomas Pajot - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact