Actualités

Les attentats à Paris

Mise en ligne 18/11/2015 Actualités

Weekend sanglant. De nombreuses victimes décédées et blessées, meurtries et handicapées à vie…

Les attentats perpétrés à Paris, dans la rue, au Bataclan, et à Saint-Denis, vendredi 13 novembre, on fait près de 500 victimes, blessées, meurtries à vie, polyhandicapées pour certains pour le restant de leurs jours. 129 décès officiels. Une centaine de blessés sont encore entre la vie et la mort et parmi les morts, beaucoup ne sont pas encore identifiés. Pour certains, des personnels de secours précisent même « difficilement identifiables » en raison du type d’armes utilisées, faites pour tuer, broyer, massacrer, défigurer, terroriser… Des armes de guerre utilisées par des fanatiques, au sang froid glaçant, à peine humains. Pendant ce temps, des proches attendent encore dans l’angoisse : que sont devenus les-leurs ? Tout au long de ce weekend, s’est affichée sur les réseaux sociaux la longue liste poignante de ces amis, enfants, parents, souvent très jeunes, manquants, absents... Suivis de messages de soulagement, mais aussi d’avis de décès. Notre pays se réveille meurtri, soutenu par la communauté internationale, et l’on découvre le portrait de ces anonymes qui pensaient profiter d’un vendredi soir d’une mi-novembre particulièrement douce. Mathias et Marie, Ludo, Lola, Chloé, parfois plusieurs membres d’une même famille fauchée originaires de Paris, Bordeaux, Nancy, d’Espagne, d’Amérique du sud… Entre l’État d’urgence proclamé, le glas sonné par plusieurs églises, les fausses rumeurs qui provoquent des paniques à République et à Beaubourg, la minute de silence ce lundi, deuxième jour de deuil national, percent des messages d’espoir et de résistance : « On va pleurer nos morts. On va prendre le temps nécessaire pour réaliser ce que vous avez osé nous faire. Et puis on va recommencer comme avant…», proclame ce billet dans Libé. P.L.
 

La ministre a annoncé que les soins seront gratuits pour toutes les victimes de ces attentats. Un numéro unique permet aux victimes d'obtenir "dès aujourd'hui" des informations de l'assurance maladie sur leur situation personnelle : 0 811 365 364 (ouvert du lundi au vendredi de 8H00 à 17H00). 

 Pour rechercher un proche : https://www.securite.interieur.gouv.fr/#accueil

AP-HP: 01 40 27 40 27

Numéro de la cellule d’information du public : 0800 40 60 05.
Numéro vert du ministère de l’Intérieur : 197
En savoir plus sur :

Pour toutes vos démarches ou contactez nos bénévoles, n'hésitez pas à joindre la FNATH

// A LA UNE

Mise en ligne 16/10/2017

Pictogramme « Femmes enceintes »

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 16/10/2017

Pictogramme « Femmes enceintes »

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact