Actualités

Burn-out

Mise en ligne 10/04/2017

Un rapport de plus Concernant des millions de personnes, le burn-out intéresse également les parlementaires, qui viennent de réaliser un rapport sur le sujet.

Les députés ont rendu en février un rapport à la suite d’une mission d’information sur le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) caractérise le burn out comme un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ; l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) décrit, de son côté, le syndrome d’épuisement professionnel comme un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique.

Propositions

Constatant l’inadéquation des réponses actuelles, tant dans le domaine de la prévention que de l’indemnisation, le rapport formule différentes propositions. Afin de donner une réponse la plus en proximité possible, il est notamment proposer, sans pour autant en déterminer les moyens de fonctionnement, de renforcer le maillage du territoire par un réseau de consultations multidisciplinaires consacrées à la souffrance au travail, intégrant les consultations existantes. Ou bien encore de mettre en place un site d’internet d’information, permettant aux personnes concernées d’identifier les acteurs pouvant les aider et les orienter. Une mobilisation plus importante des partenaires sociaux sur cette question au sein des entreprises est également souhaitée.

Indemnisation

Le nombre de demandes de reconnaissance reçues par les caisses primaires augmente, mais reste limité : 588 demandes avaient été déposées en 2011 ; 1 221 l’ont été en 2015, dont 761 seulement ont été jugées recevables et transmises aux comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP). Les parlementaires retiennent une des propositions de la FNATH : ils suggèrent ainsi d’abaisser le seuil permettant de saisir les CRRMP de 25 % à 10 %. Toutefois, cette proposition ne serait que pour une durée temporaire… afin de voir si cela ne coûterait pas trop cher ! Il est également proposé, à terme, de créer un tableau de maladies professionnelles.

// A LA UNE

Mise en ligne 16/10/2017

Pictogramme « Femmes enceintes »

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact