Actualités

Burn-out : très élevé chez les infirmières libérales

Mise en ligne 02/07/2017 Temoignages Santé et travail Chiffres

Le burn-out des infirmières libérales est très élevé selon les résultats d’une enquête de l'université de Bourgogne-Franche-Comté, sur près 1 700 réponses, avec le soutien de L'Infirmière libérale magazine. Parmi ses enseignements, on retient que le burn-out est plus élevé chez les infirmières libérales qui travaillent seules. Ce qui joue le plus sur leur épuisement émotionnel, c’est la charge de travail. L’enquête liste aussi une série de « stresseurs » comme le fait d’« avoir des amplitudes horaires importantes » qui obtient la note de 5,22 sur 6 en termes de fréquence, de « réaliser divers services qui ne sont pas de votre ressort » (5,18/6) « manquer de temps pour vous reposer » (4,84/6). « Le travail empêché » ou « être confronté à des demandes excessives des patients et/ou des familles des patients » sont aussi cités. Enfin, le fait d'éprouver des affects, des sentiments et de la compassion vis-à-vis du patient n'est pas cité comme étant à l'origine du burn-out, au contraire : « cet élément émotionnel semble protéger de l'épuisement et de la dépersonnalisation, car il donne du sens au travail des infirmières libérales ».

Photo: crédit © Markus Mainka- Fotolia.com

Recherche

Formulaire de contact