Vos droits

Compte pénibilité

Mise en ligne 15/03/2016 Vos droits Santé et travail

La caisse nationale d’assurance vieillesse a précisé dans une circulaire les modalités d’utilisation pour la retraite du compte pénibilité. À partir de 55 ans, le salarié peut choisir d’utiliser les points inscrits à son compte pour obtenir un ou plusieurs trimestres de majoration de durée d’assurance (voir le prochain À part entière, diffusé début avril 2016). Cette utilisation permet d’anticiper le départ à la retraite de deux ans au plus par rapport à l’âge légal d’obtention de la retraite. La circulaire détaille le dispositif, revient notamment sur la détermination du taux de calcul de la pension et propose des exemples de calcul. Ainsi, le cas d’un assuré poly-exposé à des facteurs de pénibilité : né en 1955, il doit justifier de 166 trimestres pour bénéficier d’une retraite au taux plein. Il ne réunit, en 2016, que 163 trimestres d’assurance au titre de son activité professionnelle. Il a été exposé à deux facteurs de risques professionnels en 2015 et 2016. Montant théorique de sa pension de vieillesse = salaire annuel moyen x 48,125 % x 163/166. Il obtient, en 2017, une majoration de durée d’assurance du compte prévention pénibilité de trois trimestres. Nouveau montant de sa pension, en prenant en compte la majoration = salaire annuel moyen x 50 % x 163/166.

Photo: crédit © Agence DER- Fotolia.com

 

// Tous vos droits

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact