Vos droits

MDPH : les demandes en lien avec l’emploi restent majoritaires

En 2019, 1,705 million de personnes ont déposé au moins une demande auprès des MDPH. Des délais de traitement encore en hausse, selon la CNSA.
 
1,705 million
En 2019, 1,705 million de personnes ont déposé au moins une demande auprès des maisons départementales du handicap (MDPH), selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Le nombre de personnes ayant déposé une demande a diminué de 1,45 % en 2019 (par rapport à 2018). La baisse du nombre d’avis et de décisions rendus s’accentue également, souligne également la CNSA.

Demandes en lien avec l’emploi
Ce rapport précise que les demandes en lien avec l’emploi restent majoritaires. Elles représentent 40 % du total. Suivies des demandes concernant les cartes de stationnement et d’invalidité (environ 30 %). Et des demandes liées à la scolarisation (8 %).

Délais de traitement en hausse
Par ailleurs, le délai moyen de traitement des demandes est en hausse chez les adultes comme chez les enfants. De 15 jours pour les prestations et les orientations pour adultes et de 6 jours pour les prestations et les orientations pour enfants. La CNSA indique que 2018 et 2019 sont des années de transition. Le système d’information des MDPH est en pleine évolution. Selon elle, ces chiffres sont « donc à interpréter avec précaution ».

MDPH
Ils sont néanmoins à rapprocher du plan MDPH 2022 initié par le gouvernement. Sophie Cluzel, lors de son interview début 2020, avait souligné les causes possibles des grands retards de réponses des maisons départementales. Annoncé par le président de la République et formalisé dans la feuille de route MDPH 2022, ce grand chantier d’amélioration du fonctionnement des MDPH a été enclenché. Et rappelé également lors du dernier CIH. Ainsi un accord de méthode a été signé « pour optimiser de façon significative, sous deux ans, le pilotage et le fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ». L’idée maîtresse est de simplifier durablement le quotidien des personnes. Et de réduire les disparités territoriales. Afin de permettre à chaque usager d’obtenir un accès aux droits de qualité, simple, rapide et équitable.

CNSA
Les MDPH doivent désormais rendre publics leurs différents indicateurs sur le site de la CNSA par le biais d’un baromètre. En 2019, si l’on prend, par exemple, le cas de la Loire, le taux de satisfaction est de 81 % (avec 169 répondants). Le délai moyen de traitement global est de 3,5 mois. A Paris, le délai moyen de traitement global est de 4,1 mois.  Le taux de satisfaction est de 77 % (avec 159 répondants).

Pierre Luton
© David Crockett - stock.adobe.com

// Tous vos droits

Accédez à tous les articles

// Articles associés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact