Vie de l'association

Morbihan-Finistère

Congrès Départemental Morbihan/Finistère

Mise en ligne 13/10/2016

Le groupement interdéparte­mental a tenu, devant plus de 120 personnes, son congrès le 24 septembre à Gourin, 10 ans après le rattachement du Finistère au groupement du Morbihan. Christiane Le Roux, présidente de la section de Gourin-Carhaix, a ouvert le congrès, avant de laisser la parole à David Solliec, maire de Gourin qui en profité pour rappeler le dynamisme de cette commune et donner, en fin de matinée, la médaille de la ville à Georges Surel, président du groupement. Celui-ci a ensuite présenté son rapport moral d’activités, en saluant l’action collective, associant les bénévoles impli­qués dans le groupement, les salariés à Lorient et Brest et les sections. La présenta­tion des comptes par Pascal Limon-Duparcmeur, commis­saire aux comptes, n’a pas appelé de questions particu­lières de la part de la salle, tant les comptes sont sains et stables ces trois dernières années. Après les élections des différentes commissions statutaires et du conseil d’ad­ministration, Patrice Brisson, secrétaire général, a présenté le rapport d’activité juridique dont on ne peut saluer que les bons résultats. Ainsi, par exemple, sur 85 dos­siers d’accidents du travail ou de maladies profession­nelles défendus, 80 % ont vu leur taux augmenter. Nadine Herrero, présidente nationale, et Arnaud de Broca, secré­taire général, ont rappelé l’actualité de la Fédération nationale, soulignant la bonne organisation du groupement. Pascale Stephan du centre de rééducation de Kerpape, Michel Morvan, président de l’intercommune et Ghislaine Langlet, représentante du conseil départemental, ont tour à tour pris la parole. Tous ont souligné à quel point le congrès s’était bien passé et leur plaisir de travailler au quo­tidien avec les représentants de la FNATH.

Médailles

fnath-2956-m-habab.jpgEn fin de Congrès, le Président interdépartemental remettait aux quatre salariés du département (Isabelle Larboulette, Laurence Kerezeon, Hervé Guerrier et Patrice Brisson) une médaille du travail d’argent ou de vermeille, en soulignant que « la réussite du groupement s’expliquait aussi par la stabilité des salariés, montrant ainsi que la FNATH était une bonne maison ». Mais le moment le plus émouvant certainement a été l’hommage rendu à Michel Habab, qui ne se représentait pas au conseil d’administration. Il a adhéré en 1967 et était devenu président départemental au début des années 90 tout en rejoignant le conseil d’administration fédéral. Georges Surel rappelle qu’il a « développé tout au long de son militantisme des qualités humaines d’écoute, faisant toujours preuve de sérieux dans les missions confiées et de compétences ». En résumé, « l’homme incontournable de la FNATH dans le département ». Visiblement ému, Michel Habab rappelait qu’il avait consacré 50 années à la FNATH et à toutes les personnes handicapées, malades et accidentées, ce qui lui laisse « de nombreuses amitiés sans faille et de bons souvenirs » et qu’il est fier d’avoir pu porter ce groupement en tête des associations de la FNATH. Non sans malice, il terminait son discours par ces mots : « ce n’est qu’un au-revoir mes frères » !

 

Légende photo

De gauche à droite : Patrice Brisson, Nadine Herrero, Isabelle Larboulette, Michel Habab, Laurence Kerezeon, Hervé Guerrier, Georges Surel, Arnaud de Broca, Christiane Le Roux.

 

// A LA UNE

Mise en ligne 24/05/2018

Colloque Emploi du 8 juin

Recherche

Formulaire de contact