Vos droits

Infection par le coronavirus : quel remboursement sans complémentaire santé ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les frais médicaux liés au covid-19 ne sont pas intégralement pris en charge.

Infection par le coronavirus
Les assurés sociaux qui ne disposent pas de complémentaire santé peuvent rapidement se retrouver face à des dépenses «faramineuses» liées au ticket modérateur (reste à charge) en cas de covid-19 (comme en cas d’autres affections lourdes). Selon une étude sur la santé et la protection sociale réalisée en 2012, ces assurés insuffisamment protégés représenteraient 5 % de la population.

Complémentaire santé
C’est qu’ils n’ont généralement pas les moyens de souscrire un contrat ou ignorent qu’il existe des aides à la complémentaire santé. Il arrive également que des personnes porteuses d’affection longue durée (ALD), pensant à juste titre que tous leurs soins sont couverts par leur maladie chronique, ne souscrivent pas de mutuelle.

Frais médicaux
Mais les patients atteints par le coronavirus (qui ne rentre pas dans le cadre de l’ALD), insuffisamment assurés, peuvent se retrouver dépassés par des factures à rembourser avoisinant plusieurs milliers d’euros.

Quel remboursement ?
Une seule journée en réanimation peut s’avérer très coûteuse (une mutuelle sur internet l’estime à 4 628 euros TTC à l’APHP de Paris). Et les séjours et frais d’hospitalisation ne sont pris en charge qu’à hauteur d’environ 80 % par les caisses de sécurité sociale. Le reste à charge sera donc de 20 % !

Pas pris intégralement en charge
Par ailleurs, il est vrai que les soins dispensés aux personnes bénéficiaires d’une complémentaire santé peuvent également ne pas être pris en charge en intégralité. En effet, les taux de remboursement dépendent des garanties auprès de telle ou telle mutuelle. Toutefois, il est possible d’effectuer une demande d’aide financière exceptionnelle auprès de l’Assurance maladie – service de l’action sanitaire et sociale- sous réserve de remplir des conditions d’attribution (Tél. : 3646, 0,06 euro / min + prix appel).

Service juridique, avec Pierre Luton
© Cécile Petitet

// Tous vos droits

Accédez à tous les articles

// Articles associés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact