Actualités

Crise : chômeurs et salariés actifs les plus touchés

Mise en ligne 04/07/2016 Actualités

Si la France a pris de plein fouet la crise de 2008, ses conséquences sont moins rudes ici que dans d’autres pays, encore une fois grâce à notre système socio-fiscal qui a joué un rôle d’amortisseur, souligne l’Insee qui a présenté le 28 juin dernier l’édition 2016 de sont étude « Revenus et patrimoine ». Depuis le début de la crise, le niveau de vie médian a diminué légèrement pendant cinq ans. Cette baisse est plus marquée chez les plus modestes et touche les ménages actifs, notamment les ouvriers, les familles monoparentales et les familles nombreuses. Le taux des actifs occupés de 18 ans ou plus passe de 7,5 % en 2010 à 8,0 % en 2011. Parmi eux, les salariés entre 30 et 39 ans sont les plus touchés. Enfin, les enfants sont particulièrement touchés par la crise, leur taux de pauvreté ayant bondi de 2,6 points entre 2008 et 2012 avant de diminuer légèrement en 2013 pour s’établir à 19,6%. Les retraités sont relativement épargnés. La France se situe parmi les sept pays européens dans lesquels la pauvreté monétaire augmente plus fortement que la moyenne européenne. Cependant, le taux de pauvreté monétaire en France reste inférieur à la plupart des autres pays de l’U.E. Enfin, depuis 2008, les inégalités sont restées relativement stables : elles se sont nettement creusées sous l’effet de la hausse du chômage entre 2008 et 2011 avant de  se réduire entre 2011 à 2013.

Photo: crédit © INFINITY - Fotolia.com

// A LA UNE

Mise en ligne 20/11/2017

Risques chimiques : inquiétudes

Mise en ligne 19/11/2017

« Revendication par la grue »

Mise en ligne 19/11/2017

Mal de dos : suivez la campagne !

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 20/11/2017

Risques chimiques : inquiétudes

Mise en ligne 14/11/2017

Action de groupe

Mise en ligne 13/11/2017

Pauvres et préjugés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact