Témoignages

Fabien Toulmé

Mise en ligne 21/04/2015

Chacun doit faire son chemin

Fabien Toulmé 34 ans - Auteur de bande dessinée

Julia, 5 ans, est née avec une trisomie 21 non détectée. C’est ce que son père redoutait le plus. Ce parcours, ces sentiments, cette difficulté, Fabien Toulmé les conte et les croque sans détour mais avec sincérité et amour dans sa première B.D. publiée chez Delcourt.

C’est l’histoire d’un jeune papa confronté au handicap de sa petite fille née avec une trisomie21 qui n’a pas été détectée au cours de la grossesse. C’est l’histoire d’un auteur de bande dessinée qui, pour son premier opus, décide de raconter son propre parcours et la confrontation avec ce qui lui faisait le plus peur : le handicap d’un de ses enfants. Dans « Ce n’est pas toi que j’attendais », Fabien Toulmé, 34 ans, décrit et croque, sans détour, sa crainte du handicap et tout ce cheminement personnel qui l’a mené à accepter et aimer sa seconde fille, Julia. « C’est une histoire autobiographique, nous assure l’auteur, mais évidemment j’ai opéré quelques aménagement pour les besoins du récit. » « J’ai voulu témoigner de ce que j’ai vécu. Chacun doit faire son chemin : quand des parents accueillent un enfant différent des autres, ce n’est pas parce qu’ils ont peur au début de l’accepter qu’ils ne vont pas évoluer par la suite. La majorité des futurs parents se posent inévitablement la question durant la grossesse : aura-t-il tous ses doigts, sera-t-il normal ? » Dans le cadre de cette B.D., le personnage principal est obsédé par la trisomie 21, « sans doute à cause de la physionomie particulière de ces personnes, de la crainte du rejet que ce handicap particulier suscite, de la peur de l’inconnu tout simplement… ». Courageusement, l’auteur se met en scène et admet simplement qu’il a eu peur et que ses débuts de papa avec Julia ont été difficiles. D’où le titre : « Ce n’est pas toi que j’attendais» et sa suite qui vient progressivement et naturellement dans le récit : « mais je suis quand même content que tu sois venue ! »

Fabien Toulmé semble avoir beaucoup réfléchi avant de mettre en scène ses personnages. Et il a réalisé une œuvre  probablement parce qu’au-delà de son histoire personnelle, c’est une histoire universelle qu’il conte. « J’ai d’abord raconté le cheminement d’un père vers son enfant et ces étapes par lesquelles passent les parents, notamment les papas, quand ils doivent faire leur deuil (de l’enfant idéal, ndlr), ou quand ils sont confrontés à des difficultés lors de la naissance de leur enfant. On passe plus ou moins tous par les mêmes états : refus, puis compréhension, puis plénitude. J’ai pris conscience que je partais de loin dans l’acceptation de ma fille et j’ai voulu le raconter parce qu’au fond c’est une chouette histoire. Je n’ai pas cherché à faire du prosélytisme, je n’ai pas cherché non plus à
plaire ni à étaler l’intimité de notre famille. » Et visiblement, cette démarche a plu car, selon Toulmé, l’éditeur, Delcourt, en est à son quatrième tirage. Une gageure et un bon démarrage pour cet ancien ingénieur expatrié qui a décidé de lâcher son métier pour se consacrer à a passion, le dessin.


À son rythme
« Aujourd’hui, témoigne ce père à l’allure et au phrasé “zen”, avec beaucoup de pudeur, Julia est en maternelle, accompagnée d’un auxiliaire de vie. Elle a un développement plus lent que les autres enfants. Évidemment, la
vie quotidienne exige que l’on s’organise, mais ma femme et moi nous découvrons des ressources insoupçonnées ! »


Cependant, insiste l’auteur, « je ne voudrais pas que l’on focalise sur ces difficultés ou sur la douleur d’un papa, car je pense que c’est un sentiment positif que l’on ressent au final : même siles parents peuvent être désemparés au début, ils finissent en général par évoluer et aimer leur enfant ! »

http://fabien-t.blogspot.fr/
www.editions-delcourt.fr

// A LA UNE

Mise en ligne 18/05/2018

Colloque Emploi du 28 mai 2018

// Tous les témoignages

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact