Idées

La Fnath demande de ne pas oublier les autres

Mise en ligne 02/06/2020 Actualités Vos droits Santé et travail

La FNATH se réjouit que l’Assemblée nationale ait adoptée, à l’unanimité, une résolution témoignant de la reconnaissance nationale à tous les soignants et portant création d’un statut pour les enfants de soignants décédés du covid-19.

Reconnaissance nationale
Devant les sacrifices qui ont été concédés par les soignants, il s’agit d’un premier pas dans la dette que la Nation a contractée auprès des femmes et des hommes qui n’ont pas hésité à mettre leur propre vie en danger pour sauver les autres.

C’est, du reste, une des revendications de la Fnath présentées dès le mois de mars

Pour autant, si la résolution invite le gouvernement à considérer la création d’un statut spécifique de reconnaissance nationale pour les enfants de soignants décédés du covid‑19 sur le modèle du statut de pupille de la Nation, la FNATH demande que le terme « soignants » soit entendue au sens le plus large et concerne aussi les personnels des établissements et services sociaux et médicosociaux.

Ne pas oublier les autres
Par ailleurs, rien ne serait pire que cette reconnaissance nationale produise des discriminations à l’encontre de ceux qui ont aussi mis leur vie en danger au service de la Nation ; la Fnath demande, ainsi, que les enfants des travailleurs des autres secteurs mobilisés (notamment de l’aide à domicile, de la distribution, de la livraison, du BTP, les forces de l’ordre) mais aussi des bénévoles des associations puissent bénéficier de cette reconnaissance.

Covid-19
Enfin, la Fnath demande au gouvernement de saisir, sans délai, le Parlement d’un projet de loi permettant d’étendre le statut de pupille de la Nation pour répondre à la résolution votée. Elle propose de l'ouvrir plus largement aux enfants dont l'un des parents ou le soutien de famille est décédé du fait d’une exposition au covid-19 dans l’exercice de son activité professionnelle ou bénévole.

Indemnisation

Par ailleurs, la  Fnath a été auditionnée fin mai par la sénatrice Feret et la sénatrice Jasmin dans le cadre de la proposition de loi pour l'indemnisation des travailleurs et bénévoles contaminés durant leur mission dans l’intérêt de la Nation pendant le confinement.

>>> Lire le communiqué de presse

© Anchalee - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact