Actualités

France Télécom : La FNATH partie civile

Mise en ligne 11/07/2016 Actualités Santé et travail

Le parquet de Paris a demandé, jeudi 7 juillet, le renvoi en procès pour harcèlement moral de France Télécom (devenue Orange) et de son ex-dirigeant. Après sept ans d’enquête, ils sont soupçonnés d’avoir mis en place une politique de déstabilisation des salariés afin d’accélérer leur départ de l’entreprise. Une vague de suicides avait secoué notre pays entre 2008 et 2009. Le juge d'instruction doit dire s’il suit ou pas ces réquisitions. La FNATH, au nom de toutes les victimes du travail et leur famille, prend acte de la décision courageuse du parquet de Paris dans cette affaire. Elle se portera partie civile afin d’accompagner toutes les victimes qui ne se sont pas encore manifestées. Sous réserve de la présomption d’innocence qui doit s’attacher à tous les prévenus, cette affaire peut et doit faire évoluer la prise en charge des victimes du travail au plan pénal. Elle rappelle que les veuves de l’amiante restent toujours dans l’attente d’un procès pénal et exige que des moyens conséquents soient attribués aux parquets.

Photo: crédit © pathdoc - Fotolia.com

// A LA UNE

Mise en ligne 07/12/2018

Risques du travail en hauteur

Mise en ligne 01/12/2018

Arrêts maladie

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 07/12/2018

Risques du travail en hauteur

Mise en ligne 01/12/2018

Arrêts maladie

Mise en ligne 07/12/2018

Risques du travail en hauteur

Mise en ligne 01/12/2018

Arrêts maladie

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact