Actualités

Handicap : améliorer l’accessibilité des magasins

Une proposition de loi déposée par la majorité débouche sur une concertation entre acteurs du commerce et associations d’ici 18 mois…
 
Handicap
Une députée de la majorité, Nadia Essayan (Cher), a déposé une proposition de loi pour améliorer l’accès des centres commerciaux aux personnes en situation de handicap. Cette proposition a été adoptée en première lecture le jeudi 28 janvier 2021.
 
Accessibilité des magasins
Ce texte de Nadia Essayan visait, en première intention, à améliorer l’accessibilité des personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme aux magasins de commerce de détail d’une surface de vente supérieure à 1 000 mètres carrés. Il faisait écho à une expérimentation locale, impulsée par des associations. Celle-ci prévoyait de permettre à ces personnes de faire leurs courses dans un environnement apaisé (lumières tamisées, musique et annonces sonores coupées, bruit des appareils électroniques diminué).
 
Proposition de loi
Mais les députés en commission, ont souhaité étoffer le texte pour le proposer à toutes les personnes en situation de handicap. Soit environ 12 millions de personnes en France.
 
Concertation
La proposition de loi prévoit désormais une concertation entre acteurs du commerce et associations, afin d'améliorer l'accessibilité des centres commerciaux et grands magasins au profit des personnes handicapées.

Entre acteurs du commerce et associations
Cette concertation, à laquelle des parlementaires seront associés, doit aboutir dans un délai de 18 mois. Délai à l’issue duquel le gouvernement devra rendre compte au Parlement des mesures actées et de leur calendrier de mise en œuvre. «L’ heure silencieuse» doit constituer l’un des éléments de cette concertation.

Carte priorité : un adhérent nous interpelle !
A part entière alerte régulièrement sur les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap pour accéder aux centres commerciaux, ne serait-ce qu’avec une carte inclusion. Le sujet de l'accessibilité aurait dû être « résolu », au moins amélioré, par la loi Handicap, mais traîne en longueur depuis des années !
 
Pierre Luton
© Morakot - stock.adobe.com

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact