Actualités

L’homéopathie toujours sur la sellette

Mise en ligne 19/05/2019 Actualités Santé

Ce n’est pas encore fait. Le 15 mai 2019, la Haute autorité de santé (HAS) a rappelé qu’il fallait attendre juin prochain pour savoir si elle allait proposer, ou non, le déremboursement des médicaments homéopathiques.

Déremboursement
Dans un communiqué de presse, la HAS indique qu’elle a été saisie par les pouvoirs publics à l’été 2018. Elle a mis en route un processus d’évaluation afin de rendre un avis « sur le bien-fondé du déremboursement » de ces traitements. « La commission de la transparence, chargée au sein de la HAS de mener ces évaluations en vue du remboursement, s’est donné un objectif de publication en juin prochain. La procédure d’évaluation des produits de santé est réglementée, comporte différentes étapes qui garantissent l’équité de l’évaluation de chaque produit, l’indépendance de l’expertise et in fine la légitimité scientifique de l’avis rendu par la HAS. »

Libération
Selon notre confrère Libération, le 15 mai, cela semblait plié. La Une et l'article du quotidien annonçaient que la HAS allait prononcer la fin du rembousement de ces granules, dès le 15 mai. Même si le début de l’article était plus interrogatif : « Le début de la fin du remboursement pour l’homéopathie ? »

Homéopathie
A son tour, France Info a indiqué que la HAS allait décider du non remboursement de l'homéopathie. Elle douterait, selon notre confrère, "de l'efficacité de cette médecine complémentaire". Le groupe Boiron, principal fabricant dans ce domaine, a émis un communiqué commun, le 17 mai, avec Lehning et Weleda pour protester contre ce qu'il appelle "une violation du secret de la procédure d'évaluation". Dans ce communiqué, il affirme n'avoir toujours pas reçu l'avis de la HAS.

© Aycatcher - stock.adobe.com

// A LA UNE

Recherche

Formulaire de contact