Emploi

La sécurité passe avant l’emploi de personnes handicapées

Mise en ligne 09/09/2016 Actualités Emploi Handicap

La sécurité des universités se fera au détriment de l’emploi des travailleurs handicapés dans les fonctions publiques. La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé, mercredi 31 août 2016, lors de la soirée de l'université d'été de la CPU, que 30 millions d'euros seraient consacrés à la "sécurisation technique ou humaine" des universités. D’où viendront ces fonds ? De la contribution au Fonds d’insertion des personnes handicapées dans les fonctions publiques, que les universités seront dispensées de verser. Une nouvelle ponction qui a immédiatement suscité la colère des associations de personnes handicapées, mais aussi du président du Fonds. Dans une interview au site handicap.fr, André Montané souligne que « la situation du fonds n’est plus aussi conséquente car il y a déjà eu de nombreuses ponctions, et notamment 90 millions d'euros sur trois ans, de 2015 à 2017, pour financer les contrats aidés » et rappelle que « depuis deux ans, les dépenses (aide apportée aux travailleurs handicapés) sont supérieures aux recettes (contribution des collectivités) ».

Recherche

Formulaire de contact