Vie de l'association

Grand sud

Le groupement soutient la formation professionnelle de jeunes élèves avocats

Mise en ligne 10/01/2018

Pour la première fois de son histoire, le groupement a souhaité faire appel, dans le cadre d'un stage de 6 mois, à deux élèves avocats pour soutenir l'équipe juri­dique en place Ainsi, David Nabet-Martin et Mathurin Braz (nos interview et photo ci-dessous) ont pris leurs fonctions depuis septembre et, à mi-parcours, l'expérience est un franc succès. Tous deux fortement impliqués dans la défense des droits et dotés d'une plume raisonnée et convain­cante, ils sont un réel appui pour l'équipe juridique puisqu'ils reçoivent, accompagnent et conseillent nos adhérents. Leurs com­pétences et sérieux font qu'aujourd'hui ils sont en mesure de rédiger parfaitement des dossiers juridiques et de les soutenir, en la présence de leur maître de stage, devant les juridictions compétentes. Le groupement tient à remercier chaleureusement ces deux nouveaux membres pour leur travail et leur investissement.

INTERVIEW

Que retenez-vous de votre expérience à la FNATH ?

David : Je retiens principalement l'impor­tance accordée à l'humain et au social. J'a été accueilli au siège de la FNATH Grand Sud à Aucamville par une équipe bienveillante de salariés et bénévoles. Dans mon travail, j'ai eu l'opportunité d'approfondir le contentieux social et la question de l'indemnisation des préjudices notamment en matière d'acci­dents du travail ou de maladies profession­nelles.

Mathurin : C'est une expérience incontesta­blement enrichissante notamment d'un point de vue professionnel puisque les différentes tâches qui nous ont été confiées sont très formatrices et s'inscrivent entièrement dans le cadre de notre exercice futur de la pro­fession d'avocat. Expérience enrichissante également d'un point de vue humain.

Qu'est-ce qu'incarne la FNATH pour vous ?

David : La FNATH incarne avant tout l'his­toire des luttes sociales du XXème siècle en France. Ce mouvement extraordinaire de solidarité dans la protection des travailleurs, cet idéal d'entraide collective ! Ensuite, la capacité qu'a la FNATH de renouveler ou d'enrichir ses actions - notamment en matière d'accidents médicaux, de la vie cou­rante ou d'accompagnement des personnes handicapées - me semble particulièrement importante pour permettre à chacun d'être soutenu quelle que soit sa situation.

Mathurin : Pour moi, c'est l'accès au droit. Un accès au droit pour les victimes qui, bien trop souvent, se trouvent démunies, ne savent pas vers qui se tourner ni quelles démarches entreprendre. La FNATH incarne ce soutien technique indispensable et s'érige ainsi en rempart contre la résignation de victimes qui, face à de lourdes procédures, renoncent bien trop souvent.

// A LA UNE

Mise en ligne 15/11/2018

Semaine pour l’emploi 2018

Mise en ligne 14/11/2018

Taxi : protocole d’accord

Mise en ligne 09/11/2018

AAH : hausse en demi-teinte

Recherche

Formulaire de contact