Vos droits

Pesticides : la maladie de Parkinson mieux reconnue

Le gouvernement a révisé favorablement les conditions de reconnaissance de la maladie de Parkinson en maladie professionnelle.

Parkinson
Les Pouvoirs publics ont révisé le tableau n°58 du régime agricole par. Ce tableau augmente considérablement le délai de prise en charge. Ce délai correspond au temps écoulé entre la fin de l’exposition et la constatation médicale. Il passe d’un an à sept ans dans le décret du 10 septembre 2020 ! Cette amélioration a été obtenue grâce à la pression des associations dont la Fnath.

Mieux reconnue
« Cette amélioration permettra une augmentation des victimes indemnisées au titre de la maladie professionnelle », se félicite l'association Phytovictimes.

Maladie professionnelle
« La relation entre la maladie de Parkinson et le métier d'agriculteur, très exposé aux pesticides, est bien documentée dans la littérature » explique Santé publique France. « Environ 1 800 nouveaux cas par an se sont déclarés chez les exploitants agricoles âgés de 55 ans et plus, ce qui correspond à une incidence de 13 % plus élevée que chez les personnes affiliées aux autres régimes d'assurance maladie. L'incidence était un peu plus élevée parmi les personnes résidant dans les cantons les plus agricoles, y compris parmi les personnes qui ne travaillent pas dans l'agriculture, et notamment dans ceux où la proportion de terres agricoles allouées à la viticulture est la plus importante. »

Pesticides
Comme l’écrivait déjà la Rédaction d’A part entière, en mars 2019, la maladie de Parkinson provoquée par des pesticides est certes reconnue en maladie professionnelle, mais il reste compliqué de le faire admettre !

Pierre Luton
© kiri - stock.adobe.com

// Tous vos droits

Accédez à tous les articles

// Articles associés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact