Témoignages

Mathias Raumel : « Et là tu te sens vraiment vivant ! »

Mise en ligne 07/01/2017 Actualités Temoignages

« Timéo est un jeune garçon qui n’a qu’un rêve, c’est de devenir artiste de cirque, il décide un jour de sécher les cours et de rencontrer son idole, Mélody Swann. Il va essayer de la rencontrer, mais elle a disparu…  Ça se termine bien à la fin », résume le jeune Mathias Raumel, 18 ans, qui joue le  rôle titre de cette nouvelle comédie musicale Timéo, en alternance avec Benjamin Maytraud.

L’« accident »

Mathias ne peut que constater le parallèle avec sa propre histoire, ses propres mots, car Mathias n’a qu’un rêve, devenir, artiste, comédien ou chanteur. Or, à 14 ans, c’est « l’accident », comme il le désigne. Une artère qui se bouche, la moelle épinière touchée, et petit à petit les jambes qui ne répondent plus. « Cela a été très dur, je ne me voyais pas être un artiste en fauteuil, j’avais perdu confiance en moi, ma vie a basculé.» Mais la chance est plus forte, une amie de Mathias, rencontrée dans son ancien centre de rééducation, l’inscrit aux séances de sélection de Timéo. « Au début, j‘ai dit non, mais elle connaissait le directeur de casting, Bruno Berberes, elle lui a parlé de moi.Il m’a contacté. Ils m’ont donné envie de le faire, je me suis dit “soyons fous”, c’est peut-être une chance, ça peut m’ouvrir  sur autre chose. Je risquais de regretter de dire non. » Le jeune homme a fait une vidéo et rencontré le metteur en scène, Alex Goude, qui l’a sélectionné.

« J’étais un peu timide, ils ont été gentils avec moi. Ils croient en moi, ce qui est cool. Et d’ailleurs la troupe croit en moi, on est tous soudés, c’est comme une famille, c’est très beau. » Après un an et demi de travail, le voici sur scène en alternance avec Benjamin qui est atteint de tremblement essentiel. « C’est cool répète-til, naturel et spontané, nous formons un binôme. Il s’y connaît, il me donne beaucoup de conseils. Je fais le samedi, il fait le dimanche, je fais le vendredi, il fait le jeudi… Bien sûr, on est des personnes différentes, forcément on amène un Timéo différent, c’est ça qui est bien, une interprétation différente ! »

Le message

Timéo, pardon…, Mathias, confie : « être différent, c’est normal ! Peu importe le handicap ou la différence que l’on a, si l’on a du mal à vivre avec un handicap, à cohabiter avec, il faut se dire qu’il faut oser réaliser ses rêves. » Et c’est ce qui arrive à Timéo qui, à force d’apprendre les rudiments du cirque, va réaliser son rêve : il va pouvoir jouer avec tous les artistes. « Quand tu es sur scène, conclut Mathias, c’est là où tute rends compte que tu te sens à l’aise dans ce que tu fais et, pendant tellement longtemps, tu as cherché à savoir ce que tu voulais faire, et là tu te sens vraiment vivant. Dès que je suis monté pour la première fois sur scène, c’était dur parce qu’au début j’avais beaucoup de stress, et tout. C’était l’aboutissement de toute une année où j’avais bossé pour ce show, c’était que du bonheur ; je ne regrette pas du tout, du tout… » <>

Devenir acrobate, malgré son handicap

Sur une mise en scène signée Alex Goude, cracheurs de feu, jongleurs, fakirs, magiciens, équilibristes, voltigeurs, contorsionnistes, trapézistes et dompteurs loufoques ont investi le Casino de Paris le 16 septembre 2016 pour 89 représentations et partent en tournée dans toute la France. « Timéo n’a qu’un rêve, malgré » son handicap, devenir acrobate ! Lorsqu’il apprend que le cirque Diabolo et son idole, Melody Swann, sont en ville, Timéo prend son courage à deux mains et tente de s’inviter aux répétitions. Il découvre alors que Melody a mystérieusement disparu. Il va mener l’enquête avec détermination et prouver à tous qu’être différent c’est normal. Qui sait, peut-être même réalisera-t-il son rêve au milieu de tous les artistes incroyables qui l’entourent dans cette aventure.

La comédie musicale Timéo se produit au Casino de Paris depuis le 16 septembre 2016, elle part en tournée en province en 2017. Au milieu des artistes, équilibristes, voltigeurs, trapézistes, évolue Timéo, joué en alternance par deux jeunes hommes en situation de handicap.

// A LA UNE

Mise en ligne 17/09/2018

Numérique : un plan pour les exclus

Mise en ligne 16/09/2018

Label handicap ?

Mise en ligne 15/09/2018

MDPH : enquête de satisfaction

// Tous les témoignages

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 17/09/2018

Numérique : un plan pour les exclus

Mise en ligne 16/09/2018

Label handicap ?

Mise en ligne 15/09/2018

MDPH : enquête de satisfaction

Mise en ligne 25/06/2018

Chute dans les escaliers

Mise en ligne 12/05/2018

Le Mur, fin de partie

Mise en ligne 10/04/2018

Retrouver l'estime de soi

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact