Actualités

Reconfinement : les mesures de l’Etat en faveur des personnes handicapées

Le gouvernement a actualisé ses informations à destination des travailleurs handicapés et des personnes en situation de handicap.

Personnes en situation de handicap
Durant cette période de reconfinement, les « personnes en situation de handicap pourront bénéficier des souplesses dont elles ont besoin ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées a ainsi cité le discours d’Emmanuel Macron le 28 octobre 2020.

Reconfinement
Les « simplifications appliquées par ordonnance au printemps vont être de nouveau mises en œuvre. En plus du maintien des droits, et des prestations attribuées aux personnes en situation de handicap par les MDPH, nous maintenons l’adaptation des règles d’organisation et de fonctionnement des établissements médico-sociaux afin d’assurer la continuité des accompagnements… Tous les établissements et services restent et sont ouverts. Pour les personnes en établissement, les visites sont maintenues, sur rendez-vous. Elles ont aussi la possibilité de rentrer chez elles le weekend dans le respect des règles sanitaires. L’accès aux soins doit être maintenu… il ne peut pas y avoir de tri à l’hôpital, le handicap ne peut être un critère de refus de soins qu’il s’agisse d’hospitalisation ou de réanimation… », a-t-elle précisé à l’Assemblée nationale le 2 novembre dernier.

Informations réactualisées
La foire aux questions du gouvernement a été réactualisée pour tenir compte des dispositions spécifiques aux personnes en situation de handicap. Ainsi le régime de déplacement est-il assoupli : les « conditions de sortie pour les personnes handicapées et leur accompagnant sont assouplies dans le strict respect des gestes barrières qui restent obligatoires pour la santé de tous ». Elles peuvent sortir plus longtemps (plus d’une heure) et peuvent s’éloigner au-delà d’un kilomètre. Elles peuvent aussi sortir plus souvent. Ce document rappelle que les personnes en situation de handicap doivent avoir avec elles leur attestation dérogatoire de déplacement et « tout document qui justifie (du) handicap ».

Travailleurs handicapés
Concernant, les salariés fragiles, le ministère du Travail, indique, de son côté, que les employeurs doivent apporter une attention toute particulière aux salariées et salariés à risque de formes graves de Covid-19. Le télétravail est une solution à privilégier, dans le privé comme dans le public. Si cela n’est pas possible, les employeurs doivent mettre à leur disposition un masque chirurgical. Ce dernier doit être porté sur le lieu de travail, dans les transports en commun, lors des trajets domicile-travail et en déplacements professionnels. Les fiches « Conseils métiers dans le contexte de l’épidémie Covid-19 », rappellent la nécessité d’évaluer et mettre en œuvre les adaptations et aménagements des conditions de travail nécessaires pour les salariés en situation de handicap.

Port du masque
La dérogation au port du masque est possible, pour les personnes dont le handicap le rend difficilement supportable. Mais le gouvernement pose deux conditions :

  • La personne concernée doit avoir un certificat médical le justifiant ;
  • La personne concernée est tenue de prendre toutes les précautions sanitaires possibles (port si possible d’une visière, respect des distances physiques).

Prise en charge des masques inclusifs
L’Agefiph, pour le privé, et le FIPHFP, pour le public, ont décidé des mesures exceptionnelles pour prendre en charge le coût des masques inclusifs. En outre, depuis le 1er octobre 2020, les personnes à très haut risque médical de développer une forme grave de Covid-19 peuvent bénéficier gratuitement d’un forfait de 50 masques chirurgicaux, à retirer en une seule fois en pharmacie. Il faut une prescription médicale.

Services ouverts
L'ensemble des établissements et services médico-sociaux pour enfants et adultes handicapés, ainsi que les services d'aide par le travail, resteront ouverts. Les MDPH restent ouvertes. Pole emploi et l’Apec notamment restent également ouverts.

Numéro vert
Le numéro vert lancé à la suite de la Conférence nationale du handicap est toujours d’actualité : 0 800 360 360. Il vient en appui des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants.

Pierre Luton
© JeanLuc - stock.adobe.com

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact