Emploi

Coronavirus : les conséquences de la crise sur les travailleurs handicapés

La crise a eu un impact important sur le suivi et l’accompagnement des travailleurs handicapés, estime le réseau des référents handicap.

Réseau des référents handicap
Le réseau des référents handicap (RRH) en entreprise a souligné la complexité à se positionner au sein de l’organisation mise en place dans leur entreprise au cours de la crise du covid-19. Il pointe également la difficulté à garder le contact avec les salariés en situation de handicap ou à poursuivre les accompagnements débutés avant le confinement.

Questionnaires
De mars à fin avril 2020, l’Agefiph, par voie de questionnaires a ainsi interrogé les RRH. Pour rappel, les RRH sont obligatoires dans les entreprises de 250 salariés et plus. Le questionnaire porte sur les difficultés rencontrées par les RRH dans leurs missions durant le confinement, leurs rapports avec les partenaires externes, avec leur entreprise et, aussi, plus particulièrement, avec l’Agefiph.

Crise du coronavirus
De même, les RRH se sont sentis désarmés face à la mise en place rapide mais nécessaire du télétravail. Comment évaluer son impact en fonction des situations de handicap ? De multiples questions ont émergé : aménager ou non un poste de travail, prendre garde à ne pas aggraver certaines situations de santé, évaluer la fragilité ou non des publics. Toutefois, cette crise semble avoir permis de mettre l’accent sur la nécessité de traiter de la question de la désinsertion professionnelle. Elle a également démythifié le télétravail qui pouvait être parfois mal perçu au sein de l’entreprise.

Travailleurs handicapés
Les RRH font également état de difficultés à joindre certains acteurs externes (certains services de santé au travail etc.) mais ont apprécié la réactivité de l’Agefiph, des Cap emploi ou encore la simplification des démarches dans ce contexte de crise sanitaire. Désormais, ils expriment des attentes fortes vis-à-vis de l’Agefiph dans son rôle de relais d’information, de communication, mais aussi sur la question de la simplification des démarches pour obtenir des aides.

Suivi et accompagnement
Cette enquête conforte les préconisations faites par la Fnath dans le cadre du déconfinement sur la nécessité de mener une réflexion sur un positionnement clair des acteurs relais au sein d’une entreprise ainsi que sur la question du télétravail qui doit intégrer la spécificité des travailleurs en situation de handicap.

Sophie Crabette
avec Pierre Luton

Handicap et performance au travail sont compatibles
L’intégration des travailleurs handicapés au sein des entreprises ne pénalise pas leur performance économique et financière, selon une étude de France stratégie (commissariat général à la Stratégie et à la Prospective) publiée mi-mai 2020,  « Emploi des personnes handicapées et performance des entreprises ». Elle s’appuie sur un échantillon d’entreprises assujetties, issu des données de l’Agefiph entre 2012 et 2016. En outre, « le salaire par tête est légèrement plus élevé dans les entreprises qui font le plus d’efforts pour recruter des travailleurs handicapés. »
Si France stratégie souligne que notre pays présente un taux d’emploi des personnes handicapées supérieur de 50 % à la moyenne de l’Union européenne, elle rappelle une réalité moins positive. Le taux de chômage des personnes handicapées y est de 18 %. Soit plus du double de la population totale (chiffres du chômage avant la crise du coronavirus).

© Feodora - stock.adobe.com

// Tous les emplois

Accédez à tous les articles

// Articles associés

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact