Vos droits

Salariés cas contacts : la prise en charge se poursuit bien

Les « cas contacts » sont toujours pris en charge par l’Assurance maladie jusqu’au 31 décembre 2020, précise un nouveau décret.

Nouveau décret
Les salariés considérés comme « cas contact » peuvent continuer à bénéficier de la prise en charge par l’Assurance maladie jusqu’au 31 décembre prochain. Un décret datant du 14 novembre a permis de mettre un terme à un vide juridique. Le délai de carence ne s’applique toujours pas.

Prise en charge
En pratique, l’Assurance maladie semble avoir continué de prendre en charge ces cas contact. Mais, officiellement, cette prise en charge avait cessé au 10 octobre dernier. Quoiqu’il en soit le site Ameli indique que les personnes « cas contact à risque » peuvent demander un arrêt de travail en ligne sur le site de télédéclaration prévu à cet effet. Ce site de téléservice ne concerne pas les personnes positives au Covid-19. Celles-ci relèvent d’un arrêt de travail prescrit par un médecin.

« Cas contacts »
Les « cas contact à risque » sont les personnes ayant été en contact direct avec une personne contaminée dans des conditions particulières que liste Santé publique France (Définition de cas (16/11/20)).
 
Sept jours
Pour les personnes concernées, il est donc est possible de bénéficier d’un arrêt de 7 jours débutant à la date à laquelle l’Assurance maladie a informé le ou la salariée qu’il ou elle était cas contact. Si, ils ou elles se sont isolées avant cette date, d’eux ou d’elles-mêmes, l’arrêt peut être rétroactif dans la limite de 4 jours. Les personnes « cas contact » peuvent également réclamer une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires.

Télétravail
L’Assurance maladie ajoute qu’un salarié peut aussi être placé en télétravail. Mais cela dépend évidemment de sa situation professionnelle

Test
Enfin, l’Assurance maladie précise utilement qu’il n’est pas nécessaire de se précipiter pour faire un test si l’on ne présente pas de symptôme après une possible contamination. Cependant, on doit rester isolé et attendre au moins 7 jours après le dernier contact avec la personne malade avant de faire le test. « Il est inutile de le faire avant cette date car s’il est réalisé trop tôt, il peut être négatif même si vous êtes infecté (phase d’incubation). Une fois le test réalisé, on doit rester isolé jusqu’au résultat ».

0800 130 000
Pour toute question sur son état de santé, l’Assurance maladie rappelle qu’il faut  appeler directement son médecin. « Si l’on est seul ou inquiet, on peut contacter le 0800 130 000 (appel gratuit). »

Pierre Luton
© H_Ko - stock.adobe.com

// Tous vos droits

Accédez à tous les articles

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact