Actualités

Sécurité routière : vivre ensemble

Mise en ligne 20/01/2020 Actualités Handicap Santé et travail

La Sécurité routière inaugure un nouveau slogan dans un contexte de baisse de la sinistralité mais de hausse du sentiment d’insécurité. Le risque routier reste la première cause de mortalité liée au travail.

Baisse de la sinistralité
Si la sinistralité en 2018 a été meilleure qu’en 2017, celle de 2019 ne semble pas avoir été pire au final que la précédente selon les statistiques provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Sécurité routière
En attendant le bilan officiel pour l’année 2019 écoulée, les mois de février et juillet 2019 restent plus accidentogènes que ceux de 2018. On relève également plus de décès au 1er trimestre 2019 ainsi qu’en juin et août dernier. Mais la mortalité routière du mois de novembre dernier est en baisse par rapport au même mois un an plus tôt : 254 tués, soit 14 de moins. Pour l’année 2018, 3 488 personnes sont décédées sur les routes de France (métropole et outre-mer), soit 196 de moins qu'en 2017 et 7 de moins qu'en 2013 (mortalité la plus basse enregistrée). La mortalité routière est ainsi en baisse (-5,3 %) par rapport à l'année 2017. Les accidents corporels et les blessés sont en baisse de -4,7 % chacun.

Hausse du sentiment d'insécurité
Dans le même temps, indique la Sécurité routière, 40 % Français s’estimeraient en insécurité lorsqu’ils circulent sur la voie publique selon un sondage Harris interactive de décembre 2019. 94 % de nos compatriotes estiment qu’il faut davantage de respect et bienveillance entre usagers et, 93 %, qu’il faut se partager la voie en bonne intelligence.

Vivre ensemble
Aussi la Sécurité routière a-t-elle inauguré un nouveau slogan qui fait écho à ces préoccupations : il est axé sur l'expression-clé « Vivre ensemble ». Depuis le début de l’année, elle a initié une nouvelle campagne pour installer l’idée que sur la route, chaque jour, chacun a le pouvoir d’agir.

 

Accidents du travail
Les trajets liés au travail (trajet domicile-travail ou trajet professionnel) représentent 14 % de la mortalité routière. Le risque routier est la première cause de mortalité liée au travail ! En 2008, les trajets domicile-travail représentaient 27 % du nombre de déplacements de moins de 80 km. La moitié des personnes tuées lors d’un trajet professionnel l’ont été en poids lourd ou en véhicule utilitaire. Enfin, 38 % des accidents corporels impliquent au moins un usager en déplacement domicile-travail ou en déplacement professionnel, selon Observatoire national interministériel de la sécurité routière. En revanche, les transports en commun (dont le train) représentent 15 % des trajets domicile-travail (on y déplore un seul usager tué en 2017 lors de ces trajets). 

PLuton
© Daylight Photo  - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact