Actualités

Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH)

Mise en ligne 18/11/2019 Vos droits Emploi Handicap Santé et travail

Alors que s’ouvre, ce lundi 18 novembre 2019, la 23e semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le taux de chômage des travailleurs handicapés reste toujours plus de 2 fois supérieur à celui de l’ensemble du public : 19 % contre 9 %. Même si l’on note une baisse de 1 % en 2019.

Taux d’emploi, inaptitude, qualification...

  • Le taux d’emploi dans les entreprises privées est de 3,8 %, loin des 6 % prévus par la loi du 10 juillet 1987, et de 5,61 % dans le secteur public ;
  • Le nombre de licenciements pour inaptitude dans le secteur privé et le nombre de mises en retraite pour invalidité dans le secteur public continuent d’augmenter fortement ;
  • La qualification des personnes en situation de handicap reste plus faible que dans l'ensemble du public : 35 % des personnes en situation de handicap ont un niveau supérieur ou égal au baccalauréat contre 52 % pour l'ensemble du public.

Mauvais chiffres 
Les récentes réformes engagées avec la loi de septembre 2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel qui proposent une modification de la déclaration du l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés vont dans le bons sens mais restent insuffisantes pour améliorer significativement l’emploi et le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Aussi, la Fnath demande-t-elle à ce « que les procédures pour maintenir un salarié dans l’emploi puissent être revues pour permettre de travailler plus en amont avec l’ensemble des acteurs les risques d’inaptitudes ».

Mieux accompagnés
La Fnath attend également que les personnes handicapées puissent être mieux accompagnées notamment par le biais du conseil en évolution professionnelle encore trop peu utilisé.

Rapprochement Pôle emploi et Cap emploi
Enfin, l’association des accidentés de la vie reste vigilante face au rapprochement annoncé entre Pôle emploi et Cap emploi : l’offre de service en direction des travailleurs handicapés ne doit pas se dégrader. Les travailleurs handicapés ont besoin d’un accompagnement spécifique prenant en compte leurs contre-indications médicales et la nécessité d’aménager les situations de travail qui ne doit pas être diluée dans sa prise en charge.

Sophie Crabette avec PLuton

>>>A lire aussi sur A part entière

© Boggy  - stock.adobe.com

Recherche

Formulaire de contact