Témoignages

Site amianté à Nantes

Mise en ligne 08/03/2017 Temoignages Santé et travail

Une centaine d'anciens fonctionnaires, ayant travaillé à Nantes dans une tour administrative, le Tripode, depuis démolie, ont occupé en début de semaine dernière les locaux nantais de l'Insee pour obtenir le classement en site amianté de leur ancien lieu de travail. Inauguré en 1972, le Tripode, un édifice de 18 étages où ont travaillé 1.800 fonctionnaires jusqu'en 1993, a été rasé le 27 février 2005 après que 350 tonnes d'amiante (fibre cancérigène) en avaient été retirées. Le classement en site amianté devait suivre, mais il n'en est toujours rien douze ans plus tard.

A la suite de cette occupation, des membres de l'intersyndicale ont été reçus en milieu de semaine dernière par une conseillère technique du Premier ministre Bernard Cazeneuve et par le directeur de cabinet du ministre de l'Economie Michel Sapin. « Cette réunion avait suscité un espoir, mais on nous a fait venir à Paris et convoqué les fédérations pour rien. On n'a toujours pas de réponse officielle sur notre demande de classement, et on nous a ressorti des arguments vieux de dix ans », a déploré M. Judas, de l’intersyndicale à l’AFP.

Classer le Tripode en site amianté permettrait aux 20% des agents encore actifs -soit moins de 400 personnes- de bénéficier d'un départ en pré-retraite amiante. Le dispositif, en vigueur depuis 1999 dans le privé, devait être étendu dès 2015 aux fonctionnaires, mais l'arrêté ministériel n'a pas encore été pris.

 Lien : https://www.les-amiantes-du-tripode.fr/

// A LA UNE

Mise en ligne 24/05/2018

Colloque Emploi du 8 juin

// Tous les témoignages

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 12/05/2018

Le Mur, fin de partie

Mise en ligne 10/04/2018

Retrouver l'estime de soi

Mise en ligne 10/04/2018

Handicapée et femme à part entière

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact