Actualités

Un retard supplémentaire dans le scandale de l’amiante

Mise en ligne 04/02/2017 Actualités Santé et travail

La justice, qui devait se prononcer la semaine dernière concernant l’ancien patron de l'usine Amisol, emblématique du scandale sanitaire de l'amiante, a finalement reporté sa décision. Seul à être poursuivi dans ce dossier, Claude Chopin, 68 ans, est mis en examen depuis 1999 pour homicides et blessures involontaires. Si les victimes de l'amiante espèrent un jour un procès, la défense de M. Chopin demande, elle, un non-lieu dans une affaire "sans équivalent en France" où l'on approche le "demi-siècle" après les faits. Le procédure a d’ores et déjà été longue : en 2013 puis 2015, la cour d'appel de Paris avait accordé à Claude Chopin, faute de charges, ce non-lieu qu'il réclamait notamment au nom du "délai raisonnable". Non-lieux annulés à deux reprises par la Cour de cassation saisie par les parties civiles. Et elle n’est pas finie : quoi que juge la cour, chacune des deux parties promet un nouveau pourvoi en cassation si la décision lui est défavorable. Selon les autorités sanitaires, l'amiante pourrait provoquer jusqu'à 100.000 décès d'ici à 2025, les maladies pouvant survenir jusqu'à 40 ans après l'exposition.

// A LA UNE

Mise en ligne 16/10/2017

Pictogramme « Femmes enceintes »

// Toutes les actualités

Accédez à tous les articles

// Articles associés

Mise en ligne 16/10/2017

Pictogramme « Femmes enceintes »

Mise en ligne 18/09/2017

ATMP en baisse mais…

Mise en ligne 12/09/2017

Un désintérêt qui coûte cher

// Newsletter

S'inscrire à la newsletter

Recherche

Formulaire de contact