Actualités

Télétravail : les salariés face à la solitude et les addictions

Mise en ligne 12/11/2020 Actualités Emploi Santé et travail

La deuxième étude de G.A.E Conseil avec Odoxa souligne l’inquiétude des salariés, salariées et managers qui sont en télétravail. Ils et elles craignent isolement et addictions. Et réclament soutien et accompagnement de la part des entreprises.

G.A.E Conseil
75 % des salariés et salariées interrogées estiment que le télétravail accroît les pratiques addictives (comme l’alcool, le tabac, l’excès de travail…) Alors, que la France a rebasculé dans le confinement, G.A.E Conseil, cabinet conseil en matière de prévention des conduites addictives en milieux professionnels, propose une . Il avait déjà proposé une analyse au printemps dernier sur les effets du confinement sur les conduites addictives.

Odoxa
Une étude qui a eu lieu fin septembre, à quelques semaines du basculement dans le nouveau confinement. Plus qu’au printemps, le ministère du Travail insiste, cet automne, avec plus ou moins de bonheur, sur le fait que le télétravail doit être la règle, quand il est possible. Dans le même temps, les partenaires sociaux discutent des conditions d’un accord national qui semble difficile, voire impossible à obtenir… Et pendant ce temps-là, salariés et managers font comme ils et elles peuvent pour télétravailler à nouveau.

Salariés et managers
D’emblée, cette nouvelle étude montre que les managers sont, à 83 %, en attente d’un accompagnement et d’un soutien de la part de leur entreprise, quant à la mise en œuvre du télétravail. A 82 %, les salariés sont quasi autant à la réclamer.

Inquiétude
Ce qui les inquiète ? Les télétravailleurs et télétravailleuses estiment, en effet, que la consommation d’alcool, de tabac et de cannabis augmentent durant la télétravail. Ils sont 61 % à l’estimer pour l’alcool, 66 % pour le tabac, 52 % pour le  cannabis. Selon G.A.E., l’addiction apparaît « souvent chez des personnes fragilisées par des évènements de vie. Or, le télétravail implique un bouleversement. » Un bouleversement d’autant plus fort qu’il a été rendu obligatoire.

Solitude
Selon, cette étude, 60 % des télétravailleurs considèrent que le télétravail présente un risque pour leur santé physique et mentale. Sans compter le sentiment de solitude exprimé par ces mêmes télétravailleurs. Elles et ils sont 82 % à l’estimer comme le « premier risque inhérent à la pratique du télétravail ».

Addictions
Enfin, selon ce cabinet de conseil, il est important que les employeurs accordent une « vigilance particulière » à cette problématique. Ils pourraient ainsi adapter leurs politiques de prévention au travail à distance. 77 % des managers considèrent qu’ils doivent redoubler de vigilance pour veiller à ce que les salariées et salariés ne plongent pas dans l’addiction alors qu’elle et ils sont placés en télétravail.


© Johnstocker - stock.adobe.com

// A LA UNE

Mise en ligne 21/02/2023

Rendre visible l'invisible

Recherche

Formulaire de contact